07/08/2020

AML entame une action en dommages contre le syndicaliste Gopee

C’est assez rare ! Un organisme de l’État a porté une action en diffamation contre un syndicaliste. Airports of Mauritius Limited réclame Rs 10 millions à Naraindranath Gopee, de la Federation of Civil Service and Other Unions. L’organisme reproche au syndicaliste d’avoir tenu des propos infondés et malveillants concernant les nominations et promotions au sein de l’institution. Narendranath Gopee aurait allégué qu’elles sont octroyées par rapport à la proximité de l’employé avec la direction ou avec certains politiciens. C’est le cas dans beaucoup d’institutions parapubliques appartenant à l’État. Ce n’est que dans la fonction publique, elle-même, que les politiciens ne peuvent empêcher une personne d’avoir une promotion. Ils peuvent accélérer la promotion d’un proche. Pour ces propos, le syndicaliste se retrouve avec un procès en dommages de Rs 10 millions. Théoriquement ce serait le fait que ces propos aient été tenus en pleine…

E E. Moris
06/08/2020

Clency Harmon retourne en mode grève de la faim

Il en a marre ! Ainsi, dès le mardi 11 août prochain, Clency Harmon redémarre une grève de la faim. Il l’a annoncé ce jeudi en conférence de presse. Il a indiqué qu’il ne s’agit pas d’une mode, mais d’une demande juste et importante qui n’a pas été agréée. Il n’est pas d’accord avec la décision du gouvernement de venir avec un département foncier au sein de la cour suprême. Pour lui, ce n’est pas suffisant. Cette instance ne pourra trancher les cas de dépossession de terres. Pour lui, il faut une vraie Land Court. D’où son retour en mode grève de la faim.

E E. Moris
05/08/2020

Acte II. Subron et le KKS veulent remettre ça !

Le rassemblement du 11 juillet ayant eu un grand succès, malgré ce qu’en pensent la MBC et Ravin Joypaul, ses dirigeants veulent un Acte II. Ainsi, Ashok Subron, de Rezistans ek Alternativ, annonce une grande rencontre entre les syndicats, les ONGs et tout ceux qui sont partie prenante du Kolektif Konversasion Solider le samedi 22 août à Unity House, Beau-Bassin. L’objectif est, d’abord, de faire le point et, qui sait, envisager un autre rassemblement populaire. En tout cas, il y a un dossier qui intéresse déjà le Kollektif Konversasyon Solider, c’est la réforme des pensions. Un sujet qui touche tout le monde et qui pourrait déclencher un mouvement de foule. Ashok Subron animait une conférence de presse ce matin.

E E. Moris
03/08/2020

Land Court : Clency Harmon entamera une nouvelle grève de la faim

Clency Harmon qui menace de nouveau de démarrer une grève de la faim ce jeudi. Il en a marre d’attendre. Le porte-parole de l’Association justice, réparation et restitution a déjà fait deux grèves de la faim jusqu’ici. La première, rappelle-t-il, s’étalait sur 17 jours et la seconde sur 11 jours. Donc, jamais deux sans trois, comme dit le dicton, Clency Harmon est prêt à remettre cela. D’autant, souligne-t-il, qu’une ébauche du projet de loi est prête et a déjà été envoyée au chef juge. Clency Harmon estime que le gouvernement a introduit une Land Court qui n’a pas de pouvoir. Pour lui, le problème des familles qui se disent victimes de dépossession de terres de sera pas résolu.

E E. Moris
27/07/2020

Imrith s’en va en guerre contre la suppression des heures sup

Pas d’heures supplémentaires dans la fonction publique ! Et une formule de time-off est en train d’être travaillée. Sans oublier que le recrutement est gelé ! Ce qui ne plait forcément pas à tout le monde. Ainsi, Rashid Imrith, syndicaliste de la fonction publique, le gouvernement fait faux pas. Pour lui, ces mesures déboucheront sur une dégradation des services. On peut comprendre que Rashid Imrith, qui représente les catégories inférieures de fonctionnaires, défende ses membres. Mais est-ce que cela voudrait dire qu’il faudrait payer des heures supplémentaires pour avoir un service irréprochable dans la fonction publique ? Si oui, pourquoi rémunérer les fonctionnaires, si ce n’est pour faire leur boulot correctement ?

E E. Moris
22/07/2020

Manif des employés du secteur de l’hôtellerie le 27 juillet

Les dirigeants et les membres du Hotel Common Front vont exprimer leur colère le 27 juillet au cours d’une manifestation devant l’Assemblée nationale le 27 juillet. La raison : dénoncer les abus de plusieurs établissements du chômage techniques. Atma Shanto, un des dirigeants de la plateforme, soutient que plusieurs établissements forceraient leurs employés à prendre un congé sans solde . Certains les obligent à prendre leurs congés annuels et même Vacation Leaves. Atma Shanto souligne que les hôtels bénéficient du Wage Assistance Scheme. De ce fait, ils doivent respecter leurs obligations envers leurs ouvriers. C’est à 11h30 que débutera la manifestation. Rappelons que le Hotel Common Front regroupe la Lux Hotel Private Staff Union, la Private Club Employees Union et l’Organisation of Hotel, Private Club and Catering Workers. Atma Shanto rappelle que les travailleurs de l’hôtellerie vivent actuellement avec leur salaire de base.

E E. Moris
21/07/2020

Chômage : 24 100 femmes au chômage contre 16 600 hommes en 2019

Les chiffres de Statistics Mauritius sur le chômage sont toujours plein d’enseignements. Sauf cette fois ! Les derniers chiffres concernent 2019 alors que tout le monde sait que la situation a considérablement évolué depuis le début de l’année en raison de la pandémie Covid-19. Ce sont les chiffres de juin 2020 qui seraient plus appropriés. Pour ce qui est de 2019, il y avait 24 100 femmes au chômage contre 16 600 hommes. Plus grave encore, c’est que 54% des femmes en âge de travailler sont soit sans emploi ou ont décidé de ne pas trouver un job. Pour ce qui est de la gent masculine, le pourcentage est de 27%. Et pour couronner le tout, les femmes sont toujours largement sous-représentées dans les hautes sphères de la société.

E E. Moris
17/07/2020

Ministère du Travail ; Pluie de plaintes pour licenciements injustifiés et zéro salaire

Du 6 avril au 10 juillet, le ministère du Travail a enregistré un total de 5 379 plaintes. Le motif peut se résumer en deux catégories : licenciements injustifiés et réduction/non-paiement de salaires. Ces plaintes ont évidemment trait à la fermeture des entreprises en raison du Covid-19. Étonnamment, le ministre Soodesh Callichurn, qui jouait les matamores durant le précédent mandat, ne la ramène plus actuellement. Il se concentre sur les interventions à l’Assemblée nationale. En première ligne, on trouve le conseiller Mariaven Caramben. Il a beau expliquer que les entreprises qui licencient de manière injustifiée seront traduites devant la justice. Mais les plaintes continuent de pleuvoir.

E E. Moris
15/07/2020

Groupe Affirmative Action : Un rassemblement contre la discrimination ce dimanche

Il s’agit d’une initiative du groupe Affirmative Action, dont la direction comprend plusieurs prêtres catholiques. Jean-Claude Véder, Gérard Mongelard et Patrick Fabien ont d’ailleurs tenu une conférence de presse ce mercredi pour expliquer que le but de la manifestation est « d’encourager une prise de conscience collective contre la discrimination et le racisme » et de dénoncer les «actes discriminatoires contre certaines communautés à Maurice ». Mais ils ont précisé qu’à aucun moment, il ne s’agit de blâmer l’État ou le gouvernement. Mais qui pointer du doigt alors ? Le thème du rassemblement est « Mo anvi respire ». Il aura lieu de 13 heures à 16 heures au stade Philippe Rivalland, à Beau-Bassin.

E E. Moris
13/07/2020

Les syndicats d’Air Mauritius manquent de coordination

C’est le reproche que fait Reaz Chuttoo ! C’est chacun pour soi, pour les syndicats représentant les employés d’Air Mauritius. Pour lui, il n’y a pas suffisamment de coordination et de consultation. Mais il faut dire que c’est surtout les egos qui empêchent cette coordination. Ce qui fait dire à Reaz Chuttoo que « chacun est en train de négocier séparément avec non seulement les deux administrateurs » mais aussi d’autres entités. Apparemment, Reaz Chuttoo, qui représente un groupe d’ingénieurs d’Air Mauritius, estime qu’un accord collectif a été conclu sans que le syndicat de ces ingénieurs ne soient au courant.

E E. Moris
11/07/2020

[Diaporama] La marche des libertés et de la démocratie dans les rues de la capitale

Une manif qui a débuté à 13 heures à Port-Louis, de la place de la Cathédrale pour se terminer place d’Armes. Une manifestation pacifique où les Mauriciens sont descendus dans la rue, en répondant présent à l'appel du Kolektif Konversasyon Solider, ce samedi 11 juillet. Le Kolektif Konversasyon Solider, regroupant divers syndicats a organisé une marche de protestation qui fait suite au vote de la « Covid-19 Act » et de la « Quarantine Act » et des mesures budgétaires, présentées le 4 juin par le ministre des Finances. Cette grosse mobilisation qui a débuté devant la Cathédrale Square, a vu venir de tous les coins de l’île, petits et grands, venir dénoncer les abus de pouvoir du gouvernement sur les employés et le peuple mauricien. Une image, qui n'est pas passée inaperçue, celle d'un homme portant un t-shirt du régime au pouvoir, le MSM. Ce qui fait dire aux manifestants que même les membres du MSM ont aussi répondu présents.

E E. Moris
09/07/2020

Feu vert de la police pour la manifestation du 11 juillet

Le collectif Konversation Solidaire a choisi la date du 11 juillet prochain, à midi, pour sa grande manifestation. La plateforme entend brasser large pour avoir le plus grand nombre possible à la Place d’Armes. Certes, l’objectif est d’abord de contester les mesures liberticides contenues dans la Covid-19 Act et la Quarantine Act. Le rendez-vous est à partir de midi à la Place Cathédrale, la rue Pope Henessy, Port-Louis.

E E. Moris
01/07/2020

Le chômage en légère hausse à Maurice

À mars 2020, selon Statistics Mauritius, il y avait 41 900 sans-emplois, dont 23 900 femmes. Les derniers chiffres ont été publiés mardi et montrent une hausse de 0,7 %. Pour les amoureux des chiffres, le taux de chômage à mars 2020 était de 7,1 %. Fin 2019, il était de 6,4%. Statistics Mauritius souligne aussi que 18 700 des 41 900 sans-emplois ont moins de 25 ans.

E E. Moris
18/06/2020

Covid-19 : 2 597 cas de licenciements à ce jour à Maurice

C’est le bilan de la Covid-19 ! Il y a eu 2 597 cas de licenciements à ce jour. C’est le chiffre officiel du ministère du Travail. Apparemment, c’est le secteur du tourisme qui est concerné au plus haut point. Les tour-opérateurs ont licencié à tour de bras. Mais il y a aussi plusieurs firmes opérant dans le secteur des services qui ont dû procéder à des licenciements. Il se chuchote aussi que nombre d’entreprises ayant bénéficié du Wage Assistance Scheme ont enfreint certaines conditions rattachées à cette aide. Il y aurait plusieurs dizaines d’enquêtes qui ont été initiées par le ministère du Travail à ce sujet.

E E. Moris
15/06/2020

Une grande manifestation des syndicats et des citoyens le 11 juillet

Le confinement est bien loin derrière nous ! Le collectif Konversation Solidaire a choisi la date du 11 juillet prochain, à 11 heures, pour sa grande manifestation. La plateforme entend brasser large pour avoir le plus grand nombre possible à la Place d’Armes. Certes, l’objectif est d’abord de contester les mesures liberticides contenues dans la Covid-19 Act et la Quarantine Act. Samedi, les membres du collectif se sont réunis en assemblée générale pour fixer la date et décider la marche à suivre. Notons que la plateforme comprend une série de syndicats, mais aussi des personnalités.

E E. Moris
12/06/2020

Sadien conteste la suppression de 6 000 postes dans la fonction publique

Le gouvernement veut dégraisser le mammouth ! Mais les syndicats objectent. La Governement Servants Employees Association réclame une rencontre urgente avec le ministre des Finances pour évoquer la supression de plus de 6 000 postes dans la fonction publique. Pour le président du syndicat, Radhakrishna Sadien, le gouvernement ne respecte pas ses engagements liés au rapport du Pay Research Bureau. Il soutient que dans le dernier budget, les chiffres montrent que le gouvernement aurait l’intention de supprimer plus de 6 000 postes de fonctionnaires. En fait, ceux qui partent à la retraite ne seront pas remplacés. Mais pour Sadien, le gouvernement avait, au contraire, promis de créer au moins 10 000 postes.

E E. Moris
12/06/2020

L’UPSEE manifeste devant la PSEA

Réclament-ils toujours la démission de Shiv Luchoomun, directeur exécutif de la Private Secondary Education Authority ? Réclament-ils toujours que ce soit la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun Luchoomun, mari de Shiv, qui le limoge ? En tout cas, certains membres de l'Union of Private Secondary Education Employees ont organisé une manifestation pacifique devant les locaux de la Private Secondary Education Authority ce vendredi. Limogez votre mari, madame la ministre Le siège de l’organisme se trouve à Beau-Bassin. Les manifestants soutiennent que plus d’une centaine d’enseignants ont travaillé jusqu’au 17 mars mais n’ont pas encore touché leur salaire. Il précise, cependant, que ce problème a été pris en compte par le directeur de la PSEA.

E E. Moris
09/06/2020

La crise débouche sur déjà 1 035 licenciements à Maurice

Les effets de la crise sanitaire que le pays a connue se font toujours sentir. Ainsi, le ministre du Travail a révélé à l’Assemblée nationale que 1 035 personnes ont été licenciées par 164 entreprises. Néanmoins, 150 d’entre eux ont été réintégrés. Mais quoi qu’il en soit, Soodesh Callichurn soutient que son ministère enquête sur chaque licenciement, surtout pour s’assurer que les entreprises qui ont licencié n’ont pas bénéficié du Wage Assistance Scheme de la Mauritius Revenue Authority.

E E. Moris
09/06/2020

Manifestation du secteur du tourisme et d’Air Mauritius

Une grande manifestation commune des employés du secteur du tourisme et d’Air Mauritius ! Voilà l’objectif de plusieurs syndicats. Une grande réunion, avec la participation de 200 personnes, se sont rencontrés à Rose-Hill lundi pour discuter de cette action. Les syndicalistes veulent mobiliser le plus grand nombre de personnes possible pour que la voix porte le plus loin. Une nouvelle réunion est prévue ce jeudi pour finaliser les détails. Qui l’aurait cru ? Le danger pour le gouvernement vient du tourisme et d’Air Mauritius, deux secteurs dont on ne pensait pas qu’ils connaîtraient la crise ! Comme quoi !

E E. Moris
09/06/2020

L'Air Mauritius Cabin Crew Association souhaite manifester toute la semaine

Après une manifestation symbolique hier, l'Air Mauritius Cabin Crew Association fait savoir que des rassemblement similaires auront lieu du lundi au vendredi au même endroit afin d’attirer l’attention des Mauriciens sur le sort de tous les employés victimes du Covid-19 Act. Avec masque sur le visage et le respect de la distanciation physique, une dizaine de membres de l’Air Mauritius Cabin Crew Association compte ainsi faire entendre leurs voix devant le Paille en Queue Building. Rappelons que le syndicaliste Radhakrishna Sadien, le représentant syndical de l’Air Mauritius Cabin Crew Association a déposé plainte auprès de la Human Rights Commission pour « violation des droits des travailleurs ». Concernant la demande de révision judiciaire du syndicat qui a été appelé hier matin devant le chef juge Asraf Caunhye. Le ministre du Travail et Air Mauritius ont contesté cette démarche, qui concerne le fait qu’Air Mauritius a obtenu le feu vert du ministère de…

E E. Moris
08/06/2020

Air Mauritius : Manif du syndicat du personnel navigant

C’est un nouveau genre de manifestation ! Avec masque sur le visage et le respect de la distanciation physique, une dizaine de membres de l’Air Mauritius Cabin Crew Association ont manifesté devant le Paille en Queue Building ce matin. Le mot d’ordre est de dire qu’ils ne vont reculer devant rien… sauf pour respecter la distance comme barrière de sécurité. Et mine de rien, c’est la toute première manifestation à Maurice après le déconfinement. Et c’est une manifestation silencieuse ! Pour rester peinard, le gouvernement n’aura qu’à maintenir la distanciation physique pour encore 4 ans. Qui plus est, c’est le syndicaliste Radhakrishna Sadien, le représentant syndical de l’Air Mauritius Cabin Crew Association, qui est le meneur. Il a d’ailleurs expliqué que la manifestation « symbolique » vise à montrer le « drame humain » qui frappe la compagnie d’aviation nationale. Il soutient aussi que le syndicat a déposé plainte auprès de la…

E E. Moris
05/06/2020

Budget 2020-2021 : La syndicaliste Jane Ragoo furieuse concernant l'abolition du National Pension Fund

L’abolition du National Pension Fund la met hors d’elle. L’idée même qu’un gouvernement puisse vouloir en finir avec cela l’horrifie. Pour Jane Ragoo, de la Confédération des travailleurs du secteur privé, l’abolition de la contribution au National Pension Fund est une catastrophe. C’est la nakba ! elle soutient que le ministre des Finances a tenté de faire accroire que c’est dans l’intérêt du travailleur. Or, il n’y a rien de plus faux. C’est le patronat qui est privilégié car il contribuera beaucoup moins. Elle soutient même que c’est une des grandes déceptions de ce budget. Et son compère Reaz Chuttoo de s’insurger contre les éternelles promesses de construction de logements dans les différents budgets. Celles-ci ne se réalisent jamais, affirme-t-il.

E E. Moris
28/05/2020

Air Mauritius : Un autre syndicat donne de la voix

Il s’agit cette fois de l’Air Mauritius Staff Association. Ce syndicat a dénoncé ce qui a été qualifié de « chantage » auquel se livrent les deux administrateurs Sattar Hajee Abdoula et Arvindsingh Gokhool. C’est signe que la résistance s’intensifie contre le tandem d’administrateurs. Rappelons que les syndicats tirent à boulets rouges contre Sattar Hajee Abdoula et Arvindsingh Gokhool. Si l’un a dénoncé une façon de faire proche de la dictature. Cette fois, c’est le terme chantage qui est utilisé. Rappelons que la plateforme syndicale qui vient de naître prévoir un certain nombre d’actions actions syndicales.

E E. Moris
26/05/2020

[Hôtellerie] Le groupe Sun veut licencier

Réduction du personnel ! C’est joliment dit, mais cela équivaut à des licenciements. Le groupe Sun souhaite se délester d’une partie de son personnel. Le groupe n’en peut plus économiquement et veut diminuer les dépenses notamment en se séparant d’une partie de ses employés. Dès demain (mercredi), des discussions auront lieu entre la direction et les syndicats. Rappelons que le groupe Sun compte quatre établissements hôteliers à Maurice, notamment Long Beach, Sugar Beach, La Pirogue et Ambre. Il gère aussi l’Ile aux Cerfs. Mais en attendant la réunion importante de mercredi, ce mardi, Jack Bizlall, négociateur, a rencontré les dirigeants des divers syndicats pour plancher sur les « propositions » à faire.

E E. Moris