Un cadre de Air Mauritius blanchi pour harcèlement sexuel
29/10/2020

Un cadre de Air Mauritius blanchi pour harcèlement sexuel

Une bonne nouvelle dans le cas de ce cadre d’Air Mauritius. Il vient d’être acquitté par la cour intermédiaire où il était accusé de harcèlement sexuel sur une collègue. Pour la magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing, la plaignante a été quelque peu incohérente dans son témoignage. Ce qui fait, selon elle, que la poursuite n’a pas pu établir l’accusation. Rappelons que le délit, selon la plaignante, aurait été commis en février 2009 au Cargo Shed de l’aéroport SSR. Elle affirme que le cadre en question lui aurait envoyé des courriels à caractère sexuel et aurait fait des gestes obscènes à son égard. Le cadre avait plaidé non-coupable. Dans son jugement, la magistrate soutient que les incohérences ont entamé la crédibilité de la plaignante. La relation entre les deux a aussi joué dans la décision de la cour intermédaire.

E E. Moris
Nouvelle demande de radiation des charges faite par les deux boss du Wakashio
28/10/2020

Nouvelle demande de radiation des charges faite par les deux boss du Wakashio

Ils n’ont pas obtenu gain de cause une première fois. Mais les capitaines Sunil Kumar Nandeshwar et Hitihamillage Subodha Janendra Tilakaratna, numéros 1 et 2 respectivement du MV Wakashio, ne s’avouent pas vaincus. Leurs avocats ont fait une nouvelle demande pour la radiation des charges provisoires retenues contre eux. C’est hier que cette requête a été déposée en cour correctionnelle. Les deux capitaines comparaissaient devant la magistrate Neela Ramdewor-Naugah hier. Le ministère public a indiqué qu’elle indiquera sa position sur cette demande le 10 novembre. Entretemps, Nandeshwar et Tilakaratna restent les invités des autorités pénitentiaires mauriciennes.

E E. Moris
Rapport Lam Shang Leen: Teeluckdharry obtient le feu vert de la cour suprême pour une demande de révision judiciaire
27/10/2020

Rapport Lam Shang Leen: Teeluckdharry obtient le feu vert de la cour suprême pour une demande de révision judiciaire

L’ancien Deputy Speaker pourra demander une révision judiciaire concernant certains paragraphes et phrases du rapport Lam Shang Leen le concernant. Sa demande a été agréée par les juges Nicholas Ohsan -Bellepeau et Jane Lau Yuk Poon ce matin. Me Sanjeev Teeluckdharry n’avait pas été épargné par la commission d’enquête sur la drogue. Tout comme nombre de ses confrères du barreau d’ailleurs ! Tous ont initié une procédure de révision judiciaire pour faire biffer les parties qui les concernent. Me Sanjeev Teeluckdharry estimait que plusieurs conclusions du rapport étaient déraisonnables et irrationnelles. Il souhaite qu’elles soient retirées du rapport.

E E. Moris
Angus Road : Pravind Jugnauth fait servir une mise en demeure à l’express
23/10/2020

Angus Road : Pravind Jugnauth fait servir une mise en demeure à l’express

S’il avait pu opter pour le gagging order, il l’aurait probablement fait ! Mais faute de cette option, Pravind Jugnauth a choisi l’avertissement pour tenter d’intimider l’express et La Sentinelle. Rappelons que le groupe média a prévu une émission cet après-midi, où Axcel Chenney et Roshi Bhadain vont comparer leurs notes sur l’affaire Angus Road. Elle concerne l’acquisition d’un terrain, au nom d’une des filles de Pravind Jugnauth, jouxtant celui de son père à Vacoas. L’express et Roshi Bhadain ont des informations sur les liens entre Patrick Rountree, de Bel Air Sugar Estate et le leader du MSM datant de l’époque où Pravind Jugnauth était ministre de l’Agriculture, puis grand argentier. Ainsi, le Premier ministre a fait servir une mise en demeure à l’express pour l’informer que si des éléments diffamatoires étaient diffusés lors de cette émission, il saisirait la justice pour laver son honneur. Sauf que c’était une démarche…

E E. Moris
Péttions électorales: Obeegadoo s’émeut d’une histoire de place dans la hiérarchie
23/10/2020

Péttions électorales: Obeegadoo s’émeut d’une histoire de place dans la hiérarchie

Steven Obeegadoo est homme à en faire tout un plat d’un détail ! Mais cette fois, le détail l’arrange. Ainsi, en cour suprême, il s’appuie sur le fait qu’il n’est pas classifié comme défendeur principal pour faire annuler la pétition électorale logée contre lui. En effet, dans la pétition électorale logée par Adrien Duval, Steven Obeegadoo est qualifié de codéfendeur. Ce qui, selon lui, est une faute en droit étant donné que la pétition électorale vise à lui faire perdre son siège. De ce fait, il devrait être le principal défendeur. Un de ses avocats a indiqué que le pétitionnaire avait été informé qu’il lui fallait revoir sa copie et mettre Steven Obeegadoo comme défendeur principal, mais ne l’avait pas fait. Quant à Me Jacques Panglose, qui représente Adrien Duval, il affirme qu’il n’y a aucune obligation, dans le cadre d’une pétition électorale, de qualifier le candidat élu comme défendeur. Il affirme aussi que le…

E E. Moris
La Judicial Review de Roshi Bhadain rejetée en Cour suprême
20/10/2020

La Judicial Review de Roshi Bhadain rejetée en Cour suprême

Ce mardi 20 octobre, les juges Nirmala Devat et David Chan Kan Cheong ont rejeté en Cour surpême la demande de révision judiciaire (Judicial Review) faite par le leader du Reform Party pour contester les résultats des dernières législatives. Le leader du Reform Party contestait les chiffres publiés par la Commission électorale et évoquait des « irrégularités » qui auraient pesé sur le dernier scrutin, à travers une demande de révision judiciaire. Les juges Nirmala Devat et David Chan Kan Cheong ont tranché en faveur de l’Electoral Supervisory Commission et du commissaire électoral. Les juges ont soutenu que Roshi Bhadain aurait dû avoir recours à une pétition électorale, car une révision judiciaire est le dernier recours à utiliser. Dans sa plainte, Roshi Bhadain avait évoqué le cas des milliers d’électeurs qui n’ont pu voter, car leurs noms ne figuraient plus sur le registre électoral. L’ancien ministre de la bonne…

E E. Moris
Meurtre de l’Écossaise Janice Farman: Une peine de 33 ans de prison a été maintenue contre Kamlesh Mansing
14/10/2020

Meurtre de l’Écossaise Janice Farman: Une peine de 33 ans de prison a été maintenue contre Kamlesh Mansing

Janice Farman, 47 ans, originaire de Clydebank dans le Dunbartonshire en Écosse est morte étouffée et sauvagement assassinée par trois hommes dans la nuit du jeudi 6 juillet 2017 à son domicile à Albion. Son fils adoptif âgé de dix ans et souffrant d’autisme a été témoin de la scène. Il a appelé un ami de sa mère pour alerter la police une fois que les voleurs avaient fui. Kamlesh Mansingh, Ravish Rao Fakhoo, Anish Soneea ont été arrêtés dans le cadre du meurtre de Janice Farman. Un cambriolage qui aurait mal fini selon les présumés assassins. Après avoir froidement tué la victime, ils ont fabriqué une scène de crime. L'un des suspects est un homme dont la victime avait aidé à obtenir un prêt de 6000 livres sterling. Mardi 28 août, Ravish Rao Fakhoo, l’un des suspects arrêtés pour le meurtre de l’Écossaise Janice Farman, en juillet 2017, a recouvré la liberté après plus…

E E. Moris
Sherrygate: Samad Goolamaully au CCID
08/10/2020

Sherrygate: Samad Goolamaully au CCID

Il est de retour aux Casernes centrales. Énième volet de l’interrogatoire de Me Samad Goolamaully dans le cadre de l’affaire Sherrygate. Il se trouve au CCID depuis ce matin. Gageons qu’il n’est pas prêt d’en finir avec les enquêteurs. Soulignons qu’à chaque comparution, Samad Goolamaully et son grand ami Ashley Hurhangee en profitent pour tirer à bout portant sur Sherry Singh, le CEO de Mauritius Telecom. Ils réclament qu’il démissionne temporairement en attendant que l’enquête soit bouclée.

E E. Moris
Les Dardenne à Mahébourg cet après-midi
08/10/2020

Les Dardenne à Mahébourg cet après-midi

Non, ce n’est pas pour une tournée ou un constat de l’état du lagon. Jonathan et Joshué Dardenne comparaissent cet après-midi devant le tribunal de Mahébourg. L’audience sera des plus intéressantes. Car le directeur des poursuites publiques indiquera sa position concernant la motion de radiation des charges provisoires déposée par les avocats des deux frangins. Rappelons qu’ils sont accusés provisoirement de « rogue and vagabond » et d’agression avec préméditation. Cela, suite aux incidents survenus devant le même tribunal lors de la comparution des ministres Maudhoo et Ramano en cour dans le cadre des private prosecutions intentées par Bruneau Laurette à leur encontre. Les frères Dardenne avaient été arrêtés sans mandat aux petites heures du matin le 22 août.

E E. Moris
Naufrage du Wakashio : Le capitaine Nandeshwar libéré ou pas ?
06/10/2020

Naufrage du Wakashio : Le capitaine Nandeshwar libéré ou pas ?

Comparution du capitaine du Wakashio devant la Bail and Remand Court ce mardi. Il sera question de sa demande de libération sous caution. Il faut se rappeler que le 21 septembre, l’enquêteur principal de la police avait déclaré que la police n’avait pas encore bouclé le dossier et avait besoin de temps additionnel. Le capitaine Sunil Kumar Nandeshwar avait donc été reconduit en cellule et l’affaire renvoyée au 6 octobre. Ce mardi donc, la police devra indiquer où en est l’enquête. Et si elle insiste pour que le capitaine Nandeshwar reste en détention, il se pourrait que les débats aient lieu sur la motion des avocats de l’Indien de 58 ans, qui répond d’une charge de « endangering safe navigation ». Libéré ou pas cet après-midi ? Réponse dans quelques heures

E E. Moris
Les frères Dardenne au CCID ce lundi
05/10/2020

Les frères Dardenne au CCID ce lundi

Joshué et Jonathan avaient été convoqués car les enquêteurs voulaient les confronter à d’autres éléments d’information… mais toujours dans le cadre des incidents survenus aux alentours du tribunal de Mahébourg le 21 août. Cela, alors que les ministres Maudhoo et Ramano comparaissaient dans le cadre des poursuites privées initiées par Bruneau Laurette. L’exercice a déjà été complété et les deux frangins ont été autorisés à rentrer chez eux. Rappelons qu’ils sont déjà en liberté conditionnelle. Les Dardenne avaient été arrêtés le samedi 22 août. Ils sont accusés d’avoir agressé un homme le vendredi 21 août.

E E. Moris
Drame au large de Poudre d’Or : les attributions de la Court of Investigation connues
03/10/2020

Drame au large de Poudre d’Or : les attributions de la Court of Investigation connues

C’est fait ! Les attributions de la Court of Investigation chargée d’enquêter sur le décès de 3 marins et la disparition du capitaine Moswadeck Bheenick ont été publiées hier. Cette instance est chargée, en premier lieu, d’établir les circonstances du drame qui s’est joué au large de Poudre d’Or le 31 août dernier. Elle est donc chargée d’enquêter sur l’accident impliquant le remorqueur Sir Gaetan et la barge l’Ami Constant. Surtout la collision ! Elle devra aussi enquêter pourquoi ce drame a pris trois vies, celles de Jimmy Sylvain Addison, Sujit Kumar Seewoo et Laval Lindsay Plassan, ainsi que la disparition du capitaine Moswadeck Bheenick. La Court of Investigation devra aussi situer les responsabilités de tout un chacun est-il précisé, toutes les actions effectuées et à chaque étape menant à l’accident. Rappelons que c’est l’ancien juge Gérard Angoh qui présidera la Court of Investigation. Il sera épaulé de du capitaine…

E E. Moris
L’Icac a le droit de rechercher des informations auprès de la SBM
01/10/2020

L’Icac a le droit de rechercher des informations auprès de la SBM

L’affaire est complexe. Dans le cadre d’une enquête, l’Icac avait demandé et obtenu un « disclosure order » de la cour suprême. Ce qui fait que, théoriquement, la SBM avait le devoir de donner les éclaircissements recherchés. Cela concernait des prêts bancaires totalisant 67 millions de dollars (environ Rs 2,1 milliards). Parmi ceux qui ont bénéficié de ces prêts, qui ont plombé le bilan financier de la banque car ils se sont révélés toxiques, se trouve Renish Petroleum. Cette compagnie basée aux Émirats arabes-unis a obtenu 40 millions de dollars. Il y a aussi Pabari Investment Group, qui a obtenu 27 millions de dollars. Mais la SBM avait contesté cet ordre, indiquant qu’elle avait un devoir de confidentialité envers ses clients. Mais cette semaine, la cour suprême a rejeté la demande de la SBM. La banque devra donc donner les informations requises.

E E. Moris
Scandale de la Centrale de St-Louis : Alain Hao Thyn Chuan Ha Shun libéré sous caution de Rs 300 000
01/10/2020

Scandale de la Centrale de St-Louis : Alain Hao Thyn Chuan Ha Shun libéré sous caution de Rs 300 000

Arrêté mardi 29 septembre par l'Icac dans le sillage du scandale de pots-de-vin allégués concernant les turbines de St Louis, Phillipe Alain Hao Thyn Chuan Ha Shun, directeur exécutif de Phil Alain Didier Company Ltd (PAD & Co Ltd) a passé deux jours en détention. Il est l'un des principaux protagonistes de l’enquête sur l’affaire de la Centrale St Louis. Alain Hao Thyn Voon est représenté par Me Sailesh Seebaruth. Inculpé provisoirement de blanchiment d'argent, ce jeudi 1er octobre, en comparution en Cour de Port-Louis, Alain Hao Thyn Voon a été libéré sous une caution de Rs 300 000 et devra signer une reconnaissance de dette de Rs 5 millions. LE magistrat Neeshal Jugnauth, le Chief Investigator Mooneesawmy de l’Independent Commission Against Corruption (Icac), a soutenu que Phillipe Alain Hao Thyn Chuan Ha Shun s’est présenté à l’Icac à plusieurs occasions pour des interrogatoires. Il affirme qu'il a nié les faits qui lui sont reprochés …

E E. Moris
Les avocats de Hurhangee veulent tout, tout, tout…
30/09/2020

Les avocats de Hurhangee veulent tout, tout, tout…

Rassurez-vous ! Ils ne sont pas devenus des fans de Lara Fabian. Heureusement d’ailleurs ! Non, ils veulent simplement avoir accès à tout ce qu’a dit Shameem Korimbocus à la police. Pour faire court, ils veulent une copie des dépositions du One and Only. Pour ce faire, indique Akil Bissessur, l'un des avocats du panel, une lettre a été envoyée au commissaire de police Khemraj Servansing et au DCP Heman Jangi. Pour l’avocat Bissessur, il est important que le suspect, soit l’avocat Hurhangee, ait accès à ces dépositions.

E E. Moris
Me Akil Bissessur dénonce les mensonges et incohérences du One and Only
29/09/2020

Me Akil Bissessur dénonce les mensonges et incohérences du One and Only

« Il y a plusieurs incohérences et mensonges dans ce qu’a dit le spécimen Shameem One and Only », a déclaré Me Akil Bissessur, l’homme de loi d’Ashley Hurhangee à la mi-journée. Rappelons que l’avocat en est à son sixième jour d’interrogatoire dans le cadre de l’enquête pour complot allégué contre Sherry Singh. Me Akil Bissessur a souligné que son client s’attaque avec acharnement à la crédibilité de Shameem Korimbocus, allant jusqu’à souligner qu’il est clair que le One and Only a été « utilisé par des gens au pouvoir ». L’avocat Bissessur a aussi indiqué qu’il a demandé à avoir une copie de la déclaration complète de Shameem Korimbocus.

E E. Moris
Pétition électorale ou demande de révision judiciaire ?
29/09/2020

Pétition électorale ou demande de révision judiciaire ?

Là est la question, que la cour suprême sera appelée à trancher. Ce lundi devant les juges David Chan et Karuna Devi Gunesh-Balaghee, l’affaire de la pétition électorale déposée par Shah Javed Khadarun a été appelée. Et les débats sur la motion des trois défendeurs, Pravind Jugnauth, Leela Devi Dookun-Luchoomun et Yogida Sawmynaden, ont eu lieu. Il faut savoir que la même motion a été déposée par tous les défendeurs, c’est-à-dire des élus du gouvernement, dans toutes les affaires de pétition électorale. Soit qu’il est préférable d’écouter la demande de révision judiciaire logée par Roshi Bhadain. Le Premier ministre et ses élus détestent le leader du Reform Party. Ils n’hésiteraient sûrement pas une seule seconde à l’exiler à Guantanamo si cela leur était possible. Mais là, l’action de Bhadain les arrange drôlement. C’est le seul cas de figure où Roshi leur est supportable. Et pour cause ! Une demande de révision…

E E. Moris
Sherrygate : Samad Goolamaulee veut une enquête indépendante
28/09/2020

Sherrygate : Samad Goolamaulee veut une enquête indépendante

L’avocat Samad Goolamally est de retour aux Casernes centrales ce lundi matin. Et à son arrivée, il a fait une déclaration fracassante, comme quoi il souhaitait que l’enquête policière soit faite en toute indépendance. Dans quel pays vit-il ? C’est ce qu’on est tenté de se demander. Car l’enquête au départ sur les dessous de certains contrats a changé d’axe. C’est désormais une enquête sur un complot allégué contre le CEO de Mauritius Telecom, Sherry Singh. Cela, depuis que Shameem Korimbocus a fait ce qui est considéré comme des révélations. Rappelons qu’Ashley Hurhangee, le grand copain de Samad Goolamaulee, sera de retour aux Casernes centrales demain.

E E. Moris
Akil Bissessur : « Mon client ne va pas mordre à l’appât Shameem »
25/09/2020

Akil Bissessur : « Mon client ne va pas mordre à l’appât Shameem »

Très belle phrase de l’avocat Akil Bissessur, l’un des avocats d’Ashley Hurhangee, prononcée à la mi-journée ce vendredi. Il a dénoncé la façon de faire de la police, affirmant que les enquêteurs sont en train de mener une expédition afin de trouver quelque chose contre son client. Cela, a-t-il souligné, en utilisant Shameem One and Only comme appât. « Mais cela ne va pas marcher. Mon client ne va pas mordre à l’hameçon », a déclaré Me Bissessur. Il n’a pas précisé si, tel Luis Suarez, son client pourrait carrément mordre Shameem Korimbocus si l’occasion lui était donnée. En tout cas, le poisson Hurhangee sera difficile à ferrer !

E E. Moris
Yusuf Mohamed : « Je demande à la police d’arrêter les responsables de Wazaa fm et d’Inside News »
25/09/2020

Yusuf Mohamed : « Je demande à la police d’arrêter les responsables de Wazaa fm et d’Inside News »

Les deux médias pro-gouvernementaux sont allés vite en besogne. Un peu trop ! En se réjouissant en avance de l’arrestation d’Ashley Hurhangee, ils se sont mis dans une situation assez cocasse. Wazaa Fm et Inside News ont indiqué que des preuves accablantes ont été recueillies contre l’avocat. Et que ce dernier sera arrêté « sous peu ». Laissant accroire que ce serait cet après-midi. Sauf que cela n’a pas été le cas. Sunil Gohin, l'homme de l'ombre derrière la propagande du MSM Et à sa sortie des locaux du CCID, Me Yusuf Mohamed, avec des captures d’écran en main, a lancé un appel à la police pour arrêter les responsables de ces deux sites pour « diffusion de fausses nouvelles ». Pour lui, tout est faux dans l’article. Car il s’agit du même texte, repris par les deux sites (voir capture d'écran). Ashley Hurhangee n’a pas été arrêté. Il est de nouveau convoqué mardi. L’histoire de l’arroseur arrosé !

E E. Moris
Christelle Sohun entendue “under warning” à l’ICAC
23/09/2020

Christelle Sohun entendue “under warning” à l’ICAC

Et pendant ce temps… La Commission anticorruption poursuit son enquête sur l’affaire de la Centrale St Louis. Christelle Sohun, la belle du terrible, a été entendue “under warning” par les limiers lundi. Oui, cela est passé quelque inaperçu. Mais il faut dire que l’actualité battait son plein aux Casernes centrales. Donc, la très proche collaboratrice de l’ancien no 2 du gouvernement a dû expliquer son rôle dans toute cette affaire en tant qu’ancienne membre de l’Independent Review Panel. Centrale de Saint-Louis : Qui au sein de l'administration mauricienne a eu la patte graissée par la firme BWSC? Christelle Sohun était sur le panel lorsque la demande des soumissionnaires qui contestaient le choix de la firme danoise Burmeister & Wain Scandinavian Contractor a été rejetée en avril 2016. Puis, elle avait été envoyée en Australie, pour un poste d’ambassadeur, jusqu’à cette année.

E E. Moris
Rouben Mooroongapillay ou la nouvelle star
23/09/2020

Rouben Mooroongapillay ou la nouvelle star

Il est l’avocat qui fait parler de lui sur la place ! Et pour cause, Me Rouben Mooroongapillay ne rate aucune occasion pour parler, de ses clients, des affaires de ses clients, sur la police, contre la police… mais surtout, tel Brel, il aime parler de lui-même. C’est l’avocat star aux Casernes centrales, mais aussi sur les réseaux sociaux ! Me Rouben Mooroongapillay, qui défend Me Ashley Hurhangee, n’a cessé de dénoncer, depuis hier, la façon dont la police mène son enquête sur l’affaire Sherrygate. Pour lui, la police aurait dû vérifier les éléments dans la vidéo de Top TV et aussi confirmer ce que Shameem Korrimbocus a dit avant d’interroger Ashley Hurhangee et non profiter ce que le One and Only a dit pour tenter de coincer l’avocat Hurhangee. Cette fois, Me Mooroongapillay demande à la police souhaite que la police aille confirmer ce que Shameem Korrimboccus aurpès de Kailesh Persand, qui est le dénonciateur et le détonateur de cette histoire.

E E. Moris
Me Mooroongapillay pas le bienvenu dans l'affaire Sherrygate
22/09/2020

Me Mooroongapillay pas le bienvenu dans l'affaire Sherrygate

C’est ce que l’avocat a indiqué à la mi-journée. Il soutient que sa présence sur le panel représentant Me Ashley Hurhangee a été contestée par la police. Cela, parce que Me Rouben Moroongapillay a assisté Rishi Bisnathsingh qui avait porté plainte contre Shameem Korimbocus pour faux et usage de faux. Pour l’avocat, il s’agit de deux affaires très distinctes. Il soutient que la police aurait dû, de prime abord, vérifier tous les aspects évoqué dans l’enquête Sherrygate et ensuite rechercher des explications auprès de Me Hurhangee. Mais la façon de faire, soit relancer une enquête après une année suite à des propos d’une tierce personne, n’est pas normale. Ashley Hurhangee risque une inculpation pour infraction aux dispositions de l’ICTA.

E E. Moris
Hurhangee réclame la démission de Sherry Singh
22/09/2020

Hurhangee réclame la démission de Sherry Singh

Une question de décence, selon l’avocat, qui est interrogé dans le cadre de l’enquête policière sur l’affaire baptisée Sherrygate, surtout après la déclaration de Shameem One and Only. « Sherry Singh devrait step down comme CEO de Mauritius Telecom dès aujourd’hui car il est concerné au plus haut point par l’enquête », a déclaré Me Ashley Hurhangee. Il évoque une vendetta politique, rappelant que cela fait un an depuis que Sherry Singh a porté plainte à la police. Mais l’enquête, jusqu’ici, n’a rien trouvé de faux ni de dérangeant. Car, observe l’avocat, il y aurait déjà eu des arrestations dans le cas contraire. Ashley Hurhangee dit savoir comment et pourquoi le « comique » Shameem Korimbocus est venu raconter des faussetés.

E E. Moris