«N'acceptez jamais une gifle, c'est le début de la Fin»
18/02/2019

«N'acceptez jamais une gifle, c'est le début de la Fin»

La gifle ! Hier dimanche 17 février, c'était une véritable gifle que nous a infligé une météo capricieuse. Si les prévisions ne sont pas une science exacte, loin des polémiques qui voudraient qu'on accable la station de Vacoas de tous les maux, il n'empêche que nous avons de sérieuses réserves concernant les alertes des prévisions météorologiques mauriciennes. SI il y a un protocole à respecter, il y a toutefois un manque flagrant de communication avec les autorités pour mettre en place des systèmes d'urgence adéquats dès qu'une "zone d'instabilité" s'approche de notre région. Il est grand temps de penser avec des actions concrètes et non des rapports que personne ne lit et n'applique ou avec des comités qui donnent l'illusion de faire quelque chose alors que c'est la pagaille à chaque grain de pluie. Ce n'est pourtant pas faute de rejoindre des colloques à travers ou d'en organiser chez soit ou encore de participer à grand frais comme l'avait…

E E. Moris
Le voyeurisme numérique, une télé-réalité qui va trop loin
03/02/2019

Le voyeurisme numérique, une télé-réalité qui va trop loin

On ne compte plus les morts sur nos routes, même si le compteur affole de plus en plus les mauriciens. Les faits divers sont glaçants : "Fauché par une voiture", "écrasé sous les roues d'un autobus", "brûlé à bord de son volant"...piétons, automobilistes, en moto ou en vélo, c'est désormais en partie la vie au quotidien. Chaque jour défile des familles épris de douleur et de souffrance qui cherchent à faire le deuil dans le recueillement. Mais c'est sans compter, quelques médias qui flairent l'odeur du sang, à l'affût de l'article qui fera du clic à tout prix. Certains en ont fait leurs fonds de commerce le week-end. La photo des victimes en Une avec en supplément, l'étalage de leur vie privée. La famille aura droit avec une certaine "condescendance" selon le cahier des charges de la rédaction, de "témoigner" face caméra avec la dose de larmes et de détresse dans les yeux. Même angle, même approche, ce ne sont que les visages qui défilent…

E E. Moris
Pravind au pays de Modi
27/01/2019

Pravind au pays de Modi

Comme dans une bonne série, on a eu droit à ces derniers jours à une stratégie de communication visant à redorer l'image passablement écorné du Premier ministre après son procès Medpoint au Privy council. Un voyage "initiatique" au pays de Modi qui tombe à pic. Photos de presse sous forme de carte postale, une couverture médiatique des plateformes en ligne à la gloire du chef du gouvernement, une délégation mauricienne entre «invités » et ceux dont on a offert un «special package » organisé par le bureau du Premier ministre. Tout a été mis en place pour sauver le soldat Pravind ! Le moins qu'on puisse dire c'est que ça marche...enfin presque. Malgré toute la grosse artillerie, on retiendra l'oubli de la ministre des Affaires étrangères de l’Inde, Sushma Swaraj de présenter Pravind Jugnauth lors d’une cérémonie à Vanarasi alors qu'il était "invité d'honneur". Un petit couac diplomatique qui a…

E E. Moris
Travailleurs bangladais : les médias en ont fait des bêtes de foire
20/01/2019

Travailleurs bangladais : les médias en ont fait des bêtes de foire

La semaine dernière, 45 ressortissants étrangers ont été interpellés pour travail et séjour illégal. La "traque" a été filmée par de nombreux médias qui n'ont pas eu la décence de flouter les visages, pire certains ont scénarisé "l'événement" avec une musique épouvantable. Choquant le traitement de ces hommes par des officiers de police. Dégoûtant la façon indigne, animale et bestiale de filmer cette situation. Le plus réactif face à ce cirque, est sans doute, Me Rama Valayden qui a alerté la Human Rights Commission et qui dénonce la façon de procéder des officiers du Passport and Immigration Office lors des opérations crack-down. Mais qui au sein des médias aura le courage de dénoncer les journalistes ? On dénonce souvent la manière de faire quand ça se passe à l'étranger. Pourquoi à Maurice tout est permis ? Est-ce parce que ce sont des étrangers en situation irrégulière et qu’une fois déportés et expulsés…

E E. Moris
Ce serait couillon de perdre au Privy council !
13/01/2019

Ce serait couillon de perdre au Privy council !

C'est la rentrée. L'agenda est serré car cette année sera tout, sauf tranquille. D'ici demain, le procès Medpoint du Premier ministre qui lui colle aux basques comme un mauvais chewing gum va démarrer. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il était temps ! Un peu comme un accouchement difficile, les Mauriciens retiennent leurs souffles depuis des mois avec la décision au Conseil privé de la Reine par les Law Lords. Pravind Jugnauth est-il coupable ou non ? Un événement politique inédit dans notre République ce qui donne lieu à toutes sortes de pronostics. Le fils de Sir Aneerood Jugnauth va t-il être éjecté du pouvoir ou ses chances de rester sont réelles. Ce serait couillon qu'il perd son procès au Privy council avec tous les efforts de papi et la gymnastique de ces dernières semaines pour rester la tête hors de l'eau, sans parler des honoraires exorbitants de ses avocats pour le blanchir. D'où le spectacle d'une hyperactivité du Premier ministre…

E E. Moris
Quelques lignes avant la nouvelle année...
23/12/2018

Quelques lignes avant la nouvelle année...

Alors que 2018 s’achève, Zinfos Moris vous propose le dernier édito de l'année. Une sorte de trêve des confiseurs avant la rentrée qui s'annonce intense, avec un agenda judiciaire des plus intéressants. Effectivement entre tous ceux qui sont empêtrés dans les démêlés judiciaires et non pas des moindres, le Premier ministre himself a rendez-vous avec le Privy Council qui statuera enfin sur son sort concernant l'affaire Medpoint début janvier. On a aussi les familiers du genre, l'ex Premier ministre qui sillonne les couloirs du judiciaire avec une certaine habitude vue tous les procès qu'on lui a collé aux basques. Les ex ministres qui malgré le fait d'être "sereins", ont vu leurs ambitions politiques s'arrêter en plein vol, épinglés par des commissions d'enquête et forcés à faire une pause alors que l'échéance électorale approche. L'ex Présidente de la République dont les "Secrets du Château de Réduit" avec l'enquête sur la commission d'enquête…

E E. Moris
Les colères et les espoirs de la jeunesse
09/12/2018

Les colères et les espoirs de la jeunesse

En 50 ans, les espoirs de la jeunesse ont beaucoup changé, leur expressions également, exit les manifestations et révolte syndicale, et place à internet. 50 ans plus tard, la bâtisseurs d'hier ne sont plus les mêmes. Les rêves sont finis, il faut se battre. Une autre forme de réussite qui n'est pas forcément matérielle ou financière, elle peut être l'épanouissement de soi-même. Se lever tous les matins et porter un projet pour lequel on a envie de se battre, même si c'est de l'associatif. S'il y a donc encore de l'espoir sur le plan de l'épanouissement personnel, ce n'est plus le cas dans la politique : les 18-34 ans ne font plus confiance à la classe politique. Loin des débats de l'Assemblée nationale, de la stratégie de deux dynasties à vouloir s'installer ad vitam eternam à la tête du pays, les jeunes s'engagent dans le social, bénévolat, réchauffement climatique ou pour ce qu'ils estiment important. Cette nouvelle génération…

E E. Moris
Décharge sauvage : un compteur de la honte !
02/12/2018

Décharge sauvage : un compteur de la honte !

Alors que les mauriciens ont de moins en mois d'espace verts ou de plages publiques, les déchets entassés sur des terrains vagues, le long des routes, en lisière des centres villes, dans nos rivières, sur la plage sont devenues un vrai fléau qui touchent toute l'île. C'est un scandale sanitaire et écologique sans précédent qui se déroule sous nos yeux chaque jour. La situation de ces décharges non contrôlées semble laisser indifférents bon nombre de riverains impuissants. Ce qui s’y passe relève de la responsabilité de tous, y compris des autorités municipales. Une première interrogation se pose, qui sont ceux qui jettent sauvagement ? Indéniablement tous les mauriciens sont concernés. Mais lorsque les déchets professionnels sont jetés illégalement sur des sites comme à Bel Ombre, mis en lumière dans un de nos articles en vidéo ce week-end, il en va de la responsabilité des autorités pour prendre des mesures…

E E. Moris
Les "Grandes Gueules" !
25/11/2018

Les "Grandes Gueules" !

Nous entendons tous les jours des histoires de viol, meurtre, femme battue, brûlée, étranglée et pendant ce temps, le gouvernement a trouvé comme priorité de voter la loi Gobin-Jugnauth, une loi pour toutes les "grandes gueules" sur les réseaux sociaux. Pourtant ce sont les femmes qui sont les plus "grandes gueules" dans ce pays. Elles se tiennent debout contre vents et marées. Il suffit de voir l'attitude de l'ex résidente au Château. Malgré le tsunami de critiques lié à son ancien poste, elle a ce mérite d'affronter la tempête et fait fi de tout et de tout le monde. Même du Premier ministre ! La presse n'est pas épargnée quand elle affine ses tweets, attaque et rend pour coup dans des messages cinglants. Que dire de toutes ces initiatives de la protection de l'environnement où bien souvent on retrouve à la tête, des femmes de convictions qui ont décidé de prendre les choses en main et avec un certain succès. Elles sont jeunes,…

E E. Moris
Nuit de « casse » à La Réunion
18/11/2018

Nuit de « casse » à La Réunion

A La Réunion, après les violences dans la soirée du samedi 17 novembre dans le sillage du mouvement dit des «gilets jaunes» qui manifeste contre la hausse des carburants, plusieurs villes se sont embrasées par une violence urbaine dans la surenchère. La concession Peugeot a été incendiée dans la soirée de dimanche 18 novembre à Rivière-des-Galets. Plus d'une cinquantaine de véhicules en fumée. Saint-Denis, Le Port, Saint-Paul, Saint-Joseph, Tampon, Saint-Pierre, Saint-Leu... les forces de l’ordre ont dû intervenir face aux têtes brûlées qui n'ont pas hésité à mettre le feu à des poubelles en obstruant la route. Ce lundi matin, on apprend que la prise d'otage citoyenne continue. Des jeunes ont mis le feu à une voiture sur le pont de la rivière des Marsouins. A la réserve Sainte-Marie, premier blocage en cours... Comme le dit si bien Pierrot Dupuy directeur de Zinfos974, "d'un côté, une Réunion qui…

E E. Moris
La censure version Lepep, mode d'emploi
11/11/2018

La censure version Lepep, mode d'emploi

Maneesh Gobin, l’Attorney General, a profité de la plateforme présentée par le Comité des droits de l’homme des Nations unies, vendredi dernier, pour évoquer la question qui fait débat depuis l’adoption de la Judicial and Legal Provisions Act au Parlement. Une véritable plaidoirie en faveur d’actions pour s’attaquer à l’anonymat des internautes qui encouragerait selon lui l’impunité et les discours à caractère raciste. Il a plaidé pour combattre l’anonymat en ligne qui selon lui se propage comme un virus et qui encourage une culture « d’impunité ». Si il n'en est pas moins vrai, ce sont les faux prétextes qui sont à souligner. Non seulement Gobin a été vague concernant le Freedom of Information Act, une promesse électorale de l'alliance Lepep en 2014, mais il maintient qu'il y aurait urgence de combattre l'anonymat sur le net. L’anonymat fait couler beaucoup d’encre notamment depuis l’avènement des réseaux…

E E. Moris
Liberté d'expression à Maurice: la loi qui inquiète
04/11/2018

Liberté d'expression à Maurice: la loi qui inquiète

On est en théorie libre de dire, d'écrire et de caricaturer. La volonté du gouvernement de recourir à l'arme de la loi pour lutter plus efficacement contre les fake news propagées sur Internet, pourrait ouvrir une boîte de Pandore néfaste pour la liberté d'expression. Les modifications au projet de loi du Judicial Legal and Judicial Provisions Bills votées sous un "faux" prétexte pour tenter d'éradiquer la propagation des fake news sur Internet n'est pas nouveau. Le ministre Yogida Sawmynaden, ministre des TIC s'était essayé au même exercice avec un piètre résultat. L'Attorney General, Maneesh Gobin a précipité l'introduction de cette loi au Parlement sachant que ce n'est ni plus ni moins une tentative de museler la liberté d'expression. Ce n'est un secret pour personne, le Premier ministre et le gouvernement, sont régulièrement ciblés par les internautes. Les scandales à la pelle suscitent indignation. Si la peur de…

E E. Moris
Pravind Jugnauth et l’art de « jouer à la politique »
28/10/2018

Pravind Jugnauth et l’art de « jouer à la politique »

Un pays qui a fait de la médiocrité la grande aspiration nationale, poursuivie sans complexes, par des hommes politiques qui s’insultent sans apporter d’idées ou de vision et s’entourent de médiocres conseillers. Malgré son armée de conseillers payés à grands frais, Pravind Jugnauth reste le pire communicant de l'histoire politique. Alors que la campagne préélectoral est quasiment lancée, avec tantôt des promesses électorales à la pelle pour les uns et un bilan assez gonflé pour les autres. Sans compter les appels du pied des "zolis mamzels" ou ceux des associations socioculturelles qui se sont invitées à la danse. On se retrouve à compter le score des phrases assassines qui font le bonheur des membres du public et de la presse. Un véritable florilège entre un Roshi Badhain dans un esprit de reconquête: «Mo lespri, mo léker, mo trip pou ou», un Navin Ramgoolam reprochant aux mauriciens de ne pas savoir comment voter et qui a…

E E. Moris
Les petits flics de la bien-pensante
21/10/2018

Les petits flics de la bien-pensante

"Toutes les opinions, fussent-elles monstrueuses, doivent pouvoir se faire entendre." -Denis Gombert Les sujets dit "sensibles" sont légèrement évoqués dans la presse traditionnelle, toujours dans un souci d'infantiliser bien trop souvent les citoyens. Depuis des décennies, certains médias préfèrent fermer les yeux très fort en regardant ailleurs dès qu'il s'agit des dérives religieuses dans notre société. Le choix éditorial de Zinfos Moris bouscule les codes et dépoussière le politiquement correcte et la censure des biens-pensants. Les dossiers consacrés aux radicaux islamiques ou les coulisses des pentecôtistes qui réclament à leur tour un statut de religion ou encore la publication des photos d'un kalimaye saccagé font réagir. Tout comme nous n'avons pas eu recours a des subterfuges dangereux de groupuscules socio culturelles pour publier la photo de l'épouse du Premier ministre et le CEO de Mauritius Telecom, qui avaient par…

E E. Moris
"Born again Christian"
15/10/2018

"Born again Christian"

« Pour moi, tous ceux qui font partie de notre nation arc-en- ciel sont mes frères et sœurs. On peut avoir nos différences, nos traditions, notre culture, notre religion, mais nous sommes tous dans le même bateau », Pravind Jugnauth invité d'honneur, pour la première fois, à un dîner organisé par l’Assemblée de Dieu, l’église la plus importante du mouvement pentecôtiste, au Triveni, Beau-Bassin, le vendredi 5 octobre 2018. Si la bonne foi semble être de mise, tout porte à croire que le concert spirituel sous le thème de Jésus, organisé par les pères Rivet, Véder et Grégoire brassant pas moins de 20 000 personnes, ont tapé dans l'oeil de nos hommes politiques. Quitte à les faire pâlir d'envie d'avoir pu réaliser l'exploit de mobiliser une foule aussi cosmopolite. Si en 50 ans d’existence, les pentecôtistes ont été plus ou moins discrets, ils comptent pas moins d'une dizaines de milliers d'adeptes sur l'île et attirent de plus en plus…

E E. Moris
Les routes du désespoir
07/10/2018

Les routes du désespoir

«Si des gens pensent, à Berlin ou à Bruxelles, qu'ils vont pouvoir balancer des dizaines de migrants en Italie (...) il n'y aura pas d'aéroports disponibles. Nous fermerons les aéroports comme nous avons fermé les ports» a déclaré ce week-end, le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini (extrême droite). L'Italie va fermer ses aéroports aux avions de ligne non autorisés transportant des migrants en provenance d'Allemagne. Rome demande une réforme du traité de Dublin afin que soit organisée une répartition des nouveaux arrivants dans l'ensemble de l'UE et non plus l'obligation de rester dans le pays où ils sont arrivés en Europe. Si les problèmes de l'Europe semblent bien loin de nos préoccupations. Détrompez-vous ! Une information a échappé à l'ensemble des média, à l'instar de leurs six compatriotes en mars dernier, huit ressortissants sri-lankais sont parvenus à rejoindre La Réunion samedi matin après 22 jours de mer. Ils…

E E. Moris
Le délire Kafkaïen du PM !
01/10/2018

Le délire Kafkaïen du PM !

Après l’annonce du Premier ministre Pravind Jugnauth de l’institution d’une commission d’enquête sur Ameenah Gurib-Fakim, qui se déroule sous forme de feuilletons à n'en plus finir, où la principale intéressée fait l'objet d'exécution posthume sur la place politique et publique. Le génie avait instauré une commission d’enquête sur les circonstances de l’annonce d’une commission d’enquête par Ameenah Gurib-Fakim ! Des enquêtes sur des enquêtes et des commissions sur des commissions d'enquête. Il n'y a pas à dire, le chef du gouvernement va finir par nous rendre chèvre ! Et comme le ridicule est aussi une affaire de confiance, Pravind Jugnauth affirme que la question d’une commission d’enquête sur les intérêts d’Alvaro Sobrinho à Maurice ne se pose pas tant qu’il n’est pas en présence de preuves tangibles nécessitant une telle initiative. "Donnez-moi une raison pour laquelle je devrais !" Et ceci malgré…

E E. Moris
Maurice : Nouvel itinéraire pour les narcos
23/09/2018

Maurice : Nouvel itinéraire pour les narcos

La bande annonce dans les faits divers donne lieu chaque semaine, à son lot de saisies de plantations de cannabis et elles sont nombreuses. Alors que les autorités sont conscientes que la destination finale de cette production de drogue finira sur le marché local, les cultivateurs ou propriétaires de ces plantations restent souvent inconnus. Un constat accablant pour la société mauricienne qui voit toute cette quantité de drogue qui ne cesse d'augmenter. Si il y a une recrudescence de l'offre, est-ce à dire que les consommateurs ont augmenté ? A quel rythme et quelles en sont les raisons ? Le débat sur la légalisation du cannabis ne sert souvent à rien face à un gouvernement qui y est opposé fermement et en a fait un son cheval de bataille. D'un autre côté si la cocaïne et l’héroïne, étaient auparavant consommés en petite quantité pour une clientèle aisée. Les drogues dures en provenance d’Amérique latine (cocaïne) et du Pakistan…

E E. Moris
Keep calm and recycle rubbish
16/09/2018

Keep calm and recycle rubbish

"Nous souffrirons tous, les riches comme les pauvres, les puissants comme les faibles, des effets du changement climatique et de la destruction de l'écosystème. Et nous sommes en train de vivre ce qui va devenir la plus importante crise morale de notre époque: les moins responsables auront à subir les pires conséquences." Harrison Ford, au Global Climate Action Summit à San Francisco. La journée du Patrimoine s'est déroulée le 15 septembre et sans surprise dans l'indifférence générale. Alors qu'en France dans un sursaut patriotique, la sauvegarde du patrimoine a mobilisé dans toutes les régions, grâce à un astucieux jeu de grattage "Mission patrimoine". A Maurice, aucune initiative n'a été prise pour ouvrir les portes des bâtiments publics et l'importance d'une campagne de sensibilisation afin de préserver notre héritage et notre patrimoine en péril. Après avoir eu la chouette idée de dessiner toute l'île en créant des guettos pour riches…

E E. Moris
Avoir des relations homosexuelles n'est donc plus un crime en Inde !
09/09/2018

Avoir des relations homosexuelles n'est donc plus un crime en Inde !

La Cour suprême indienne a dépénalisé jeudi dernier l'homosexualité dans la deuxième nation la plus peuplée de la planète. Une décision historique mettant fin à une interdiction remontant au XIXe siècle. La plus haute instance judiciaire de ce pays a jugé illégal un vieil article du code pénal condamnant les relations sexuelles entre personnes de même sexe. "La loi était devenue une arme de harcèlement contre la communauté LGBT", a déclaré le président de la Cour suprême Dipak Misra. Dans cet arrêt historique de la Cour suprême indienne, la juge Indu Malhotra : ' «History owes an apology» to LGBT people for ostracising them.' Dans un communiqué daté du mercredi 11 juillet, le Bureau de l’Attorney General Maneesh Gobin, avait dit suivre le début des audiences d’une possible dépénalisation de l’homosexualité en Inde "de très près". Si c'est suivre "de très près" et banaliser le sujet comme l'enquête qui…

E E. Moris
Quand Ameenah Gurib-Fakim roule les ténors du barreau dans la farine !
02/09/2018

Quand Ameenah Gurib-Fakim roule les ténors du barreau dans la farine !

L’ancienne présidente de la République a davantage bouleversé la profession légale que la commission d’enquête sur la drogue avec ses terribles recommandations. La présidente innocente, qui disait lire les législations avec un regard de citoyen lambda, ne l’est peut-être pas tant que ça. Et pour cause ! Elle est responsable d’un beau bordel – excusez l’expression –, dans lequel pataugent ceux qui voulaient l’aider, sur un plan strictement professionnel ou avec des arrière-pensées politiques ou encore pécuniaires. Et de chaos, elle est celle qui s’en sort le mieux… ou alors avec le moins de dommages ! Que retient-on des divers témoignages devant la commission Caunhye ? D’abord, que sir Hamid Moollan, un des doyens du barreau mauricien, pourrait avoir accepté la présidence d’une commission d’enquête sans avoir pris connaissance de tous les détails. Sa version, qu’il va sûrement livrer dans les prochains jours, apportera un éclairage…

E E. Moris
Les requins de la colère
26/08/2018

Les requins de la colère

Une dizaine de requins capturés à Grand-Gaube depuis janvier et les médias et réseaux sociaux s'enflamment. Le lagon de Grand-Gaube n’est pas seulement prisé des Mauriciens, touristes et pêcheurs. Les requins semblent aussi raffoler de ses eaux profondes. Nos Laurel et Hardy du gouvernement, le ministre de la Pêche Prem Koonjoo assure que les fermes aquacoles sont vides et le ministre du Tourisme Gayan bravant les critiques a affirmé ne pas en avoir vu lors de sa visite en mer. Considérés comme des mangeurs d’hommes, les requins sont victimes d’un délit de sale gueule, une image davantage liée à une légende voir d’une psychose qu’à la réalité. Ils font en revanche partis des espèces les plus menacées. 10, c’est en moyenne le nombre de décès dus à des attaques de requin. Les éléphants et les tigres sont responsables de 100 décès par an, les crocodiles de 1 000 et le moustique est le plus dangereux avec 725 000 décès ! 'On meurt…

E E. Moris
Les Mauriciens consomment-ils sans le savoir et faute de transparence du poison au quotidien ?
20/08/2018

Les Mauriciens consomment-ils sans le savoir et faute de transparence du poison au quotidien ?

La Justice américaine a condamné Monsanto à verser 289 millions de dollars à un jardinier atteint d’un cancer après avoir utilisé du Roundup contenant du glyphosate. Son usage suscite plus que jamais la polémique. En effet, l’herbicide est considéré comme probable cancérigène. Et le procès remporté vendredi dernier aux États-Unis par un jardinier américain en phase terminale d’un cancer du système lymphatique n’est pas pour rassurer quant à son usage. À Maurice, l’herbicide est pourtant toujours utilisé en agriculture, des champs de cannes aux petites plantations. C'est la substance active appelée glyphosate qui est néfaste pour la santé et contiendrait selon des recherches des ingrédients cancérigènes. Si les planteurs n’ont plus le droit d’utiliser les produits à base de glyphosate dans les champs de légumes avec l’introduction de l’Use of Pesticides Act, voté le 3 juillet dernier. La réalité est toute autre car aucune…

E E. Moris
L'écologie politique à Maurice, un échec programmé
12/08/2018

L'écologie politique à Maurice, un échec programmé

Il avait été le premier, il y a 20 ans, à vouloir supprimer les sacs plastiques en caisse des supermarchés. Aujourd'hui son combat continue. Le grand patron de la chaîne des supermarchés, Michel-Édouard Leclerc a décidé d'élaborer un plan de bataille contre les déchets plastiques et ainsi d'"anticiper la loi" sur la consommation et l'utilisation des objets polluants. C'est la bataille d'une vision écologique, le matériaux honni sera ainsi remplacés par d'autres plus "durables" tels que le carton ou le bambou. Pas très loin de chez nous, à Rodrigues, ils n'ont pas attendu pour donner l'exemple d'une île eco-responsable. Les sacs en plastique sont bannis, la pêche est maîtrisée et il existe une qualité de vie appréciable qui se fait rare. De son côté, avec le décalage qu'on doit reconnaître avec ce gouvernement, Ashit Gungah, le ministre de l’Industrie et du Commerce lors d'une inauguration de station service de la compagnie…

E E. Moris