Fake news : l'activiste Jameel Peerally et la tarologue Olesya Paradis restent en détention

Fake news : l'activiste Jameel Peerally et la tarologue Olesya Paradis restent en détention

Rédigé le 25/03/2020
E. Moris

L'activiste Jameel Peerally a été traduit devant la Bail ad Remand Court cet après-midi, après son arrestation ce matin.

Une accusation de diffusion intentionnelle de Fake news a été retenue contre lui. La police a objecté à sa demande de remise en liberté sous caution. Il est donc maintenu en cellule policière jusqu'à sa prochaine comparution.

Pour rappel, un post évoquant des supposées émeutes à Roches Bois, Abercrombie et dans la capitale a valu à l’activiste Jameel Peerally une arrestation par la Central Criminal Investigation Department. Il aurait diffusé et contribué à la propagation d’une fausses nouvelle pouvant inciter à des troubles. Car il aurait aussi indiqué dans son post que Jumbo de Riche Terre est en train d’être pillé.

Cette nouvelle a fait le tour de la Toile hier, surtout qu’il intervient quelques heures après l’annonce du Premier ministre que le pays est en confinement total. C’est-à-dire que les supermarchés, boulangeries et autres boutiques resteront fermés jusqu’au 31 mars.

Voilà ce qu’a écrit Jameel Peerally

Son homme de loi, Me Sanjeev Teeluckdharry, assure également la défense de la tarologue Olesya Paradis.

Olesya Pydannah a été interpellée par la Cybercrime Unit le vendredi 21 mars pour une vidéo qui lui attire bien des ennuis. Elle a été arrêtée par la CCID pour avoir diffusé une fausse information dans une vidéo sur le coronavirus postée sur Facebook.

La vidéo a été vue plus de 100 000 fois. Pour la police, elle aurait induit la population en erreur. Elle a donc été arrêtée pour infraction aux dispositions de l’Information and Communication Technologies Act. En raison de l’indisponibilité des avocats du ministère public en période de confinement national, la tarologue a été envoyée à la prison des femmes, à Beau-Bassin.