La police et moi sommes tombés dans le piège, affirme Jameel Peerally

La police et moi sommes tombés dans le piège, affirme Jameel Peerally

Rédigé le 25/03/2020
E. Moris

Il reconnaît avoir été dupé. Mais il soutient qu’il n’est pas le seul. Pas sûr que cet argument pourra lui apporter la clémence de la justice par la suite. Jameel Peerally est dans le pétrin.

Arrêté, il risque des poursuites qui pourraient lui valoir une amende de Rs 1 million et une peine maximale de 10 ans de prison.

À la presse, il a déclaré qu’il a reçu un message indiquant des troubles dans la capitale. Il souligne aussi avoir contacté ses connaissances au sein de la police.

Ceux-là lui ont dit qu’ils étaient en route et qu’ils avaient aussi reçu des appels les informant du même problème. Pour lui, cela équivalait à une confirmation, d’où son post sur Facebook. Mais une fois que les policiers lui ont dit qu’il n’y avait aucun problème sur place, il a supprimé son poste.

Il affirme, pince-sans-rire, que tout comme lui, la police est aussi tombée dans le panneau. Très beau ! Reste à voir ce que pensera un magistrat !