Les Seychelles inscrits sur la liste noire des paradis fiscaux par l'Union Européenne

Les Seychelles inscrits sur la liste noire des paradis fiscaux par l'Union Européenne

Rédigé le 21/02/2020
E. Moris

Les ministres européens des Finances ont ajouté de nouveaux noms à la liste des paradis fiscaux, portant leur nombre à douze.

Le Conseil européen de l’UE a annoncé, mercredi 19 février, que les Seychelles ont été placées sur la liste noire en raison de son "régime fiscal préférentiel préjudiciable".

Une décision jugée décevante d’après le secrétaire d’Etat aux finances du pays, Patrick Payet, rapporte Seychellesnewsagency.com.

Cette décision européenne est consécutive des nombreuses modifications législatives à ces régimes fiscaux apportées en 2018.

Outre les Seychelles, trois nouvelles juridictions, à savoir le Panama, les îles Caïmans et Palau figurent désormais sur la liste noire des paradis fiscaux.

Dressée en 2017, cette liste comprend désormais douze entités, dont les transactions financières sont soumises à un contrôle accru et qui risquent de perdre l’accès à des fonds européens : les Fidji, le sultanat d’Oman, les Samoa, Trinidad et Tobago, le Vanuatu et trois territoires dépendant des États-Unis, Guam, les îles Vierges américaines et les Samoa américaines.